Le Château

le-chateau
« le vin des graves vrai se dévoile : pas de mystère, un brin de magie et beaucoup de convivialité »

Un Vignoble au Coeur des Graves

Une particularité : porter le nom du terroir

De toutes les appellations françaises, celle des Graves est la seule qui ait épousée son terroir au point de lui prendre son nom. Portets est le plus ancien vignoble d’une commune viticole au coeur des graves.

La composition très riche de son sol et sa situation géographique ont fait de Portets le berceau des grands vins de Bordeaux. C’est le plus ancien vignoble de l’appellation : il a plus de 2000 ans. Les Romains décidèrent en effet de mettre en valeur la région qu’ils avaient conquise et essayèrent d’y implanter la vigne, amenée directement d’Italie. C’est Portets qui fut choisi pour les premiers essais. Dans son « Histoire Naturelle », l’auteur latin Pline l’Ancien parle du vin de Graves comme faisant partie des vins de haute réputation dont les Gallo-Romains sont très fiers.

C’est au Moyen Age après le mariage en 1152 d’Aliéonor d’Aquitaine avec Henri II Plantagenêt futur roi d’Angleterre que le vignoble de Portets prit son véritable essor. Dès lors les Anglais ne purent se passer du fameux « French Claret » !

Les vins des Graves sont particulièrement reconnus depuis qu’un pape Gascon, Clément V, un parlementaire novateur, Arnaud de Pontac et un philosophe éclairé, Montesquieu, eurent compris que de ces terroirs naissaient d’excellents vins.

Aujourd’hui, Portets représente la commune viticole des Graves avec ses 900 ha (soit 1/3 de l’AOC Graves) et compte 35 viticulteurs.

Un terroir spécifique

Issus des bouleversements géologiques et climatiques de la fin de l’ère tertiaire et du début du quaternaire, ces cailloux ont été charriés depuis les Pyrénées par les torrents furieux et les glaciers gigantesques. Il a fallu des millions d’années pour que se constitue ce mille-feuilles mystérieux, fait de nappes alluviales déposées en terrasses sur un socle calcaire issu de l’ère tertiaire. Les graves réfléchissent parfaitement le rayonnement solaire, redistribuant doucement la chaleur sur les grappes et contribuant ainsi à une meilleure maturation du raisin. Le climat est représentatif de la Gironde, influencé par l’océan Atlantique : tempéré et favorable à la vigne par sa douceur.

Des vins élégants

Les vins rouges de Graves bénéficient d’un encépagement équilibré. Les cabernets apportent arômes et structure ; le merlot amenant parfum et souplesse auxquels s’ajoutent le Petit-Verdot, le Malbec et la Carmenère.
Les vins blancs secs de Graves, élaborés avec du sémillon, développent des notes florales ainsi qu’un gras naturel qui n’exclue pas la fraîcheur. Assemblés au sauvignon aux qualités de vivacité et d’expression et à la Muscadelle aux notes légèrement musquées, les vins blancs secs de Graves font ressortir des arômes de fleurs de d’agrumes accompagnés parfois de notes mentholés et exotiques. Leur élevage en barrique, de plus en plus fréquent, leur permet de gagner en richesse et complexité après quelques années de vieillissement.

Marie-Hélène Yung-Théron une viticultrice passionnée qui entend amener château de Portets au plus haut niveau de l’appellation…

Une histoire de famille

Marie-Hélène Yung-Théron représente la 3ème génération d’une famille de viticulteurs.

Son grand-père, Jules Théron après son départ d’Algérie où il était viticulteur à Oran, achète le château de Portets en 1956. Le domaine est alors en ruine. Dans un premier temps, Jules Théron et son fils Jean-Pierre déploient tous les efforts nécessaires pour redonner au château de Portets son lustre d’antan.


De la volonté et une grande ambition pour château de Portets

Dernière née de la famille Théron, Marie-Hélène est la première femme à élaborer les vins du domaine. Depuis la vente en 2011 de l’autre propriété familiale, le château Lafon à Listrac – où Marie-Hélène a fait ses armes pendant 22 ans -, elle se concentre désormais pour le renouveau du château de Portets. « La passion du vin est venue de Lafon mais mon coeur est à Portets » s’amuse t’elle à dire. Portets est aujourd’hui sa priorité, rien ne doit être négligé pour l’excellence du vin. Marie-Hélène veut positionner château de Portets au plus haut niveau de son appellation.